Voyager en van avec son chat: nos conseils avant de partir !

Partir en vacances avec son animal implique pas mal de questions....et pourtant ça n'est pas si compliqué. Pour voyager en van avec son chat c'est finalement surtout une question d'organisation. Vous pourrez profiter tous ensemble sereinement! Il y a tout de même quelques étapes à ne pas négliger...

voyager en van avec son chat

 

Préparer son chat à voyager en van

Quand on a adopté Pooka, on savait qu’il voyagerait avec nous. Hé oui, on avait déjà notre van. On a donc pu essayer de le préparer au mieux, dès tout petit.

Le harnais et la laisse 

Dès que Pooka est arrivé dans notre appartement en région Parisienne, on a voulu l’habituer au harnais et à la laisse. C’est d’ailleurs l’étape qui nous a donné le plus de fil à retordre !  On a choisi un harnais de ce type, acheté à bricomarché.
Dès ses 3 mois, on l’a habitué petit à petit au port du harnais. Les premières semaines/mois, il refusait catégoriquement qu’on le lui enfile. Il nous griffait, nous mordait et se tordait dans tous les sens. Avec beaucoup de patience il a fini par nous faire confiance. Au début, on lui enfilait seulement le harnais puis on le récompensait avec une friandise et on le caressait. De jours en jours, on a commencé à lui laisser le harnais (2min puis 5min puis 10min…etc) en le récompensant quand on lui retirait.
Pour la laisse, il n’y a pas eu de soucis. Il l’a acceptée rapidement. Les premières fois, on le « promenait » dans l’appartement pour qu’il s’habitue et apprenne à suivre, ce qu’il a fait naturellement. Pour les premières sorties nature, il a suivi de lui-même. Etant dans un nouvel environnement, il ne voulait pas s’éloigner de nous. Depuis notre voyage dans les Dolomites, et notamment la randonnée de Cinco Torri, il vient régulièrement en balade avec nous.

La voiture  

La seconde étape, très importante selon nous, était d‘habituer  le chat à la voiture (et s’assurer qu’il n’ait pas le mal des transports). Comme pour le harnais, on a voulu l’habituer petit à petit. On a commencé par des petits trajets hors de sa cage de transport mais attaché en laisse à la poignée passager. Il se sentait plus en sécurité et pouvait se blottir dans les bras du passager. Il n’était pas rassuré au début mais à force de câlins, il a rapidement accepté la voiture et a même fini par adorer les trajets. Ben oui, le paysage défile, il y a de l’animation un peu partout, pas besoin de bouger, trop drôle quoi !

 

Aménager le van pour un chat

Espace litière   

Il a fallut prévoir quelques petits aménagements pour que notre chat trouve sa place dans sa nouvelle maison sur roue.  Tout propriétaire de chat sait qu’il faut passer par là…oui oui…tu sais de quoi je parle…la LITIÈRE ! Notre ancienne case à chaussures (RIP) est donc devenu le petit coin de Pooka ! Un coup de scie sauteuse plus tard, la porte du placard était délestée de 40cm en bas, de quoi laisser notre chat aller et venir à sa guise dans la litière. Si comme nous, vous avez eu la brillante idée d’adopter une litière fermée avant le départ….attention aux surprises ! Ayant pris l’habitude de faire pipi contre la parois (bah oui, ça coule dans le bac après donc on s’en fout), il n’a pas fait la différence entre l’intérieur d’une case et sa litière fermée. Vive le pipi contre les parois du placard. ca n’est quand même pas ce qui allait nous décourager. Ni une, ni deux, une vielle caisse à legos du petit frère de Damien (sorry dude) perdait une de ses 4 parois pour devenir une litière à bords hauts ! Nous voilà sauvés (et les parois du placard avec!). Hallelujah !

Espace griffes 

Ces petites boules de poils ont la fâcheuse tendance de vouloir griffouiller leur environnement. Reste à savoir quelle partie du van votre chat va élire digne de recevoir ses petites griffes ! Difficile de prédire à l’avance. Une seule solution : laisser le chat vadrouiller dans le camion et attendre de voir où il sévit. On pensait que Pooka grifferait le matelas ou le rideau mais il a finalement opter pour les sièges avant. On a donc choisi de protéger les sièges avec des houses. N’ayant pas trouvé notre bonheur en magasin ou sur internet (ça ne semble pas très résistant et c’est assez cher), on a acheté des chutes tissu de tapisserie (très résistant et peu cher: 24€ pour 3 x 1m40) pour coudre des rectangles de protection à attacher aux sièges. Ça fait très bien le job !

Espace fraîcheur  

Quand on voyage avec un animal, il n’est pas toujours possible de l’emmener avec nous. Or, la température peut vite grimper dans un van. Si on le laisse dans le camion, hors de question que notre chat suffoque de chaleur pour autant. On a donc investi dans un pare soleil, un tapis rafraîchissant de ce type (que vous pouvez sortir du frigo ou de la case congélation juste avant de sortir). N’oubliez pas non plus de prévoir des volets pour les lanterneaux/fenêtres pour obtenir un maximum d’ombre et au moins une arrivée d’air.

La partie administrative

Ce n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense et pourtant, il y a quelques étapes indispensables pour que son animal ait le droit de circuler librement. On a par exemple découvert qu’un chat pouvait devait avoir un passeport européen. Oui oui. Tout ça prend du temps et à un coût non négligeable à bien anticiper !

Voici les critères auxquels votre chat doit répondre pour voyager en Europe:

  • Etre à jour dans ses vaccins et être vacciné contre la rage. Ce vaccin ne peut pas être fait avant les trois mois du chat et doit être réalisé en amont du départ. Le chat reçoit le vaccin contre la rage, une prise de sang est ensuite faite 3 semaines plus tard pour s’assurer qu’il ait été efficace et il faut compter encore 1 semaine pour recevoir les résultats. Si le vaccin n’a pas fonctionné, il faut refaire la procédure.
  • Etre identifié par puce électronique.
  • Avoir un passeport européen délivré par un vétérinaire.

Avant le départ, nous vous conseillons de revérifier ces informations car les règles changent régulièrement.

Mendy

Vous voilà prêts à prendre la route avec votre boule de poil ! Si vous voyagez hors de l’union européenne, renseignez-vous sur les réglementations du pays. Ce serait dommage d’être bloqués à une frontière. Il ne vous reste alors plus qu’à profiter et voir à quel point un animal peut s’adapter rapidement ! Pooka nous a bluffés, en 1 ou 2 semaines, il s’est totalement fait à la vie en van comme on vous en parlait dans nos découvertes de juin. Il gambade maintenant librement autour du camion lorsqu’on est dans un spot nature et revient quand on l’appelle.

Si vous avez des questions, on vous répondra avec plaisir dans les commentaires de l’article !

Tags:
Blog Comments

Trop top l’article ! J’avais même pas pensé au fait qu’il puisse rester longtemps dans le van et à la chaleur… le plus important shame on me loool au moins je sais que si demain je veux partir à l’aventure avec mes « petites » j’ai toutes les infos ici 👈🏼 🤙🏽✌🏼

Merci ! ☺️
La chaleur reste notre première préocupation pour lui mais la plupart du temps on arrive à le mettre au frais. Sinon on reste au camion avec lui pour qu’il puisse vadrouille à l’air libre.
On vous souhaite que toute la famille voyage ensemble ! Ca va faire du monde 😊

Super article bien complet ! Je me demande si je peux faire de même avec mon chat qui a maintenant 2 ans. Il n’est pas habitué aux harnais ou à la laisse et est très peureux donc je m’interroge. Mais en tout cas ça fait rêver !

Hello ! Merci 😊. Alors, ton chat est encore jeune donc il a plus de chance de s’habituer et s’adapter rapidement mais ça dépend aussi de son caractère j’immagine. Pooka n’était pas vraiment peureux. Est-ce que ton chat a l’habitude de l’extérieur ? Je pense que le mieux reste de tester et voir comment il réagit 😊. On a été surpris que Pooka s’adapte aussi vite…qui sait, le tiens te surprendra peut être aussi…

Coucou Mendy, Damien et Pooka !
Super article, hyper complet ! Nous on a essayé d’habituer le notre au harnais en étant petit mais ça n’a pas été une grande réussite ! Maintenant il l’accepte davantage mais il n’aime toujours pas ça ^^ Et en van il est super calme, mais malgré tous les trajets je n’ai pas l’impression qu’il réussisse à vraiment se détendre (pas comme pooka en tout cas). Il reste aux aguets, et regarde le paysage de manière compulsive aha. Et pourtant on en a fait des dizaines maintenant ! ^^
Ça viendra peut-être, avec encore plus de temps … En tout cas merci pour tous ces conseils, des bisous à vous trois ! <3

Hello,
Alala…le harnais n’a pas été une partie de plaisir par ici non plus lol
C’est vrai que vous avez fait pas mal de kilomètres pourtant, comme quoi, chaque animal réagit différemment.
En tous cas, elle nous fait craquer votre groooosse boule de poils ! 🙂

Vraiment intéressant cet article ! Il a l’air mega cool Pooka

On n’a pas à se plaindre :). On l’aime notre boule de poils

Un grand merci pour toutes les infos…
Je ne suis pas encore prête, mais c’est un projet qui mûrit … J’ai toujours eu un chat, Plume s’en est allée il y a 4 mois … Lorsque je me suis lancée dans le projet fourgon, il y a deux ans, elle était déjà trop agée pour m’accompagner, elle avait déjà tant été ballotée ( et je ne voyageais pas trop longtemps).
Elle a aussi eu difficile avec la présence de mon chiot teckel … et à présent je me dis que le chat pourrait bien faire une jolie compagnie au toutou et créer un vraie complicité … mais laTéckelette me semble aussi un peu jalouse … du coup je me tâte.
Un grand merci pour tous vos renseignement, je ne connaissais pas le coussin rafraîchissant, même pour Kiéra c’est sympa quoi que c’est méga rare lorsqu’elle n’est pas avec moi. (Essentiellement les supermarchés)

Merci beaucoup :). C’est l’avantage avec les chiens, ils peuvent souvent venir avec nous ! Il faut voir en fonction du caractère de Kiéra mais s’ils s’entendent bien, ça pourra être de chouettes moments partagés !

Laissez un commentaire